posté le 30-05-2014 à 00:20:43

La terre sans mal - Lepage-Sibran -

 

 

 - Lepage-Sibran -

 

 

 

 

 

 

 

- pourquoi??

 

J'ai plusieurs fois emprunté cette BD à la bibliothèque, et plusieurs fois rendue... Par deux fois, je n'ai pas réussi à dépasser les quelques premières pages sans savoir vraiment pourquoi... Et puis cette fois, j'ai persisté! Pour les dessins de Lepage que j'ai découvert avec des albums bien plus récents, et pour l'histoire qui, peut-être, me réservait une belle surprise, qui sait?



- le pitch de moi personnellement:

(présentation de l'éditeur)

 

Février 1939. Eliane Goldschmidt, jeune linguiste française, débarque au Paraguay pour achever son étude de la langue guarani. Chez les indiens Mbyas, elle découvre un peuple apathique, résigné, comme s'il avait décidé de se laisser mourir. Mais un matin, le village est en effervescence, les femmes selacèrent le corps, les maracas s'allument. Ces comportements étranges ont-ils un lien direct avec la venue prochaine de Karaï, l'homme-Dieu? Et la terre sans mal, ce mythique paradis de la légende indienne, existe-t'elle vraiment?

 

 

- bien? pas bien? l'avis de moi en personne:

 

Bon... et bien une fois de plus ma persévérence a payé puisque je me rends compte qu'il aurait été bien dommage que je passe à côté de cette lecture... Sans être un coup de coeur, elle fût cependant une très belle découverte, à laquelle je repenserai avec émotion, c'est certain!

 

Cette histoire n'est rien d'autre qu'un voyage au coeur d'une quête en compagnie d'un peuple voué à disparaître.

Quête de la terre promise, pour certains, quête identitaire pour une autre, tous n'avancent pas vers le même but, mais ensemble!

 

Violence et beauté sont les maîtres mots de cet ouvrage. Les magnifiques aquarelles de Lepage illustrent à merveille cette forêt, toute cette nature luxuriante, comme la violence des hommes et de l'Histoire.

L'histoire est elle aussi à souligner, instructive, émouvante, violente et mémorable. Elle rappelle la folie du monde, des hommes, l'imminence de voir disparaître des civilisations, la tristesse de tout ce gâchis.

 

Violence du propos, beauté du dessin, histoire où la recherche et la science finissent par laisser place à l'émotion et à l'amour, celui d'un peuple, d'une terre, d'un passé, d'un espoir...

 

J'ai refermé cet ouvrage totalement chamboulée, d'autant plus que je l'avais ouvert presque résignée... Une belle surprise à la clé, et un très joli souvenir, ému... Merci!

 

 

 

 

 

- merci qui?? une p'tite anecdote?:

 

 

                                           catégorie matière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                    

 

 

 - lasardine -

 


Commentaires

 

Novelenn  le 12-06-2014 à 08:48:56  #   (site)

Le thème ne peut que me plaire et wah les illustrations !

Noukette  le 30-05-2014 à 18:44:39  #   (site)

Chouette ! Il fait partie des belles découvertes qu'il me reste à faire !

Noukette  le 30-05-2014 à 18:44:39  #   (site)

Chouette ! Il fait partie des belles découvertes qu'il me reste à faire !

 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article