posté le 28-08-2014 à 08:04:50

Contrecoups - Nathan Filer -

   

 


 

                                              - Nathan Filer -

 

 

 

 

 

- pourquoi??

 


 

 

- le pitch de moi personnellement:

(présentation de l'éditeur)

 

 

"Je vais vous raconter ce qui s’était passé, parce que ce sera l’occasion de vous présenter mon frère. Il s’appelle Simon. Je pense que vous allez l’aimer. Vraiment. Mais d’ici quelques pages il sera mort. Et, après ça, il n’a plus jamais été le même."

 

Matthew a 19 ans, et c’est un jeune homme hanté. Par la mort de son grand frère, dix ans auparavant. Par la culpabilité. Par la voix de Simon qu’il entend partout, tout le temps…

Matthew a 19 ans et il souffre de schizophrénie, une maladie qui "ressemble à un serpent". Pour comprendre son passé et s’en libérer, Matthew dessine, écrit. Il raconte l’enfance étouffée par la perte, la douleur silencieuse de ses parents, l’adolescence ingrate brouillée par les nuages de marijuana, la lente descente dans la folie, l’internement… Mais aussi, avec un humour mordant, le quotidien parfois absurde et toujours répétitif de l’hôpital psychiatrique, les soignants débordés, l’ennui abyssal… Et le combat sans cesse renouvelé pour apprivoiser la maladie, et trouver enfin sa place dans le monde.

 

 

- bien? pas bien? l'avis de moi en personne:

 

Ce titre m'avait été présenté avec des mots bien pesés. J'ai reçu les épreuves non corrigées quelques jours plus tard car le pitch et la présentation m'avaient vraiment intriguée. 

Contrecoups est la traduction française chez Michel Lafon de The Shock Of The Fall, encensé par le prix Costa (équivalent de notre prix Femina) en 2013.

 

Alors oui, effectivement, il s'agit d'un roman spécial. Un roman vraiment brillant, tant sur le fond que sur la forme.

Mais attention, il se mérite! Il faut en effet se plonger dans le labyrinthe des pensées et des réflexions du narrateur, Matthew, qui souffre de schizophrénie. Pas toujours facile de suivre, mais une fois que l'on connaît Matthew, il est très difficile de s'en détacher, si compliqué soit à suivre le serpent, animal auquel il compare sa maladie.

 

Matthew se livre. Il parle, il pense, il dessine, il se rappelle et nous offre tout cela dans une sorte de journal. Il y consigne ses réflexions du moment, son quotidien, mais aussi ses souvenirs, ceux qui le hantent, ne le quittent pas.

Et pour tout ça, l'auteur est brillantissime! Il utilise un procédé de narration en parfait accord avec son sujet!

Répétitions, changements brutaux de sujet, flash-backs et autres manières de nous perdre, de nous plonger complètement dans les raisonnements cahotiques de Matthew. Le serpent...

 

Je n'ai pas été étonnée d'apprendre que l'auteur avait travaillé en psychiatrie pendant de nombreuses années. Il est en effet clair qu'il maîtrise parfaitement le sujet, parvenant à nous donner parfois l'impression de lire quelque chose d'autobiographique. La précision, le respect et la connaissance sont là, il ne tombe dans aucun cliché ou facilité, c'est appréciable et c'est je crois cette expérience qui donne sa touche si spéciale à l'ensemble.

 

L'histoire en elle même est dérangeante. Matthew est tout aussi agaçant qu'attachant, dans un premier temps, et il se transforme en vrai personnage inoubliable au fur et à mesure qu'il se dévoile et qu'on le comprend.

Cette lecture est extrêmement troublante et on ne ressort pas indemne de ce chemin parcouru avec Matthew, plusieurs jours après ma lecture il hante encore parfois mes pensées...

 

Un très beau roman de cette rentrée que je conseille à ceux qui veulent connaître un vrai bouleversement sans laisser de côté l'humour (mordant, attention!) et découvrir une plume intelligente et originale!

 

 

- merci qui?? une p'tite anecdote??

 

D'autres avis, ceux de Cajou, Thalyssa, Enjoy books, Marguerite... il y en aura d'autres.

 

 

                                        

                            

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                 

 

 

 - lasardine -

 


Commentaires

 

la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 28-08-2014 à 20:27:41  #   (site)

@ Noukette: plutôt les très grands ados, je pense

Alex-Mot-à-Mots  le 28-08-2014 à 18:57:22  #   (site)

Tu me fais hésiter. Je vais aller lire les autres avis.

Tiphanie  le 28-08-2014 à 16:44:01  #   (site)

Moi ça ne me tente pas du tout . La couverture par contre est très jolie.

Noukette  le 28-08-2014 à 08:12:25  #   (site)

Effectivement, c'est tentant ! C'est pour les "grands ados" c'est ça ?

 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article