posté le 18-10-2014 à 06:19:03

Vous parler de ça - Laurie Halse Anderson -

 

 

                                    - Laurie Halse Anderson -

 



 

pourquoi??

 

Après Dieu me déteste et La ballade d'Hester Day, La belle colère continue sur sa lancée et nous livre un nouveau titre.

Paru en V.O, Speak est devenu Vous parler de ça. Encore une belle idée!

 

 

le pitch de lasardine:

 

Durant l'été, Melinda a mis brutalement fin à une fête en appelant les flics. La rentrée arrivée, personne ne lui adresse la parole, sa meilleure amie lui tourne le dos et même les vagues connaissances l'évitent. Melinda n'est désormais bien que seule avec elle-même et se terre dans un mutisme duquel elle ne sort qu'au moyen d'une étrange réalisation que son professeur d'arts plastiques lui a demandé de faire...

 

 

bien? pas bien? l'avis de lasardine

 

Voilà un roman lent, silencieux mais hurlant toute la détresse d'une jeune fille que l'on découvre plus poignante au fil des pages.

S'enchaînent de très courtes scènes, presque une suite d'anecdotes, au fur et à mesure que l'année scolaire avance.

Melinda y évoque ses parents, sa vie au lycée, les autres élèves, ses professeurs et son binôme de labo. Tour à tour émouvantes, tristes, cyniques ou drôles, les tranches de vie de Melinda défilent sans réelle action, mais suscitant un intérêt grandissant chez le lecteur.

 

Cette jeune fille est touchante, mais touchante!!

Les passages où elle évoque ce cri coincé en elle, celui à cause duquel elle garde les lèvres scellées, pour ne pas exploser m'ont serré la gorge...

Ses silences sont hurlants et sa détresse plus grande encore.

Mais elle se bat Melinda! Et elle parvient à se raccrocher, difficilement, maladroitement, mais avec succès. 

Son professeur d'arts plastiques pour lequel j'ai eu un gros coup de coeur, et son camarade au labo sont comme des lueurs d'espoir dans sa vie et dans notre lecture. Car cette lecture est éprouvante. Sous ses airs de pas y toucher ce roman est un long cri sourd, un long sanglot, une énorme déchirure et une douleur indescriptible.

Le malaise communicatif de Melinda transpire tout au long du roman, mais attention, cette jeune fille parvient à tel point à distiller son sens de l'humour qu'on se délecte réellement de son histoire, malgré "ça"...

 

Et oui, il faut en parler de "ça"! C'est aussi ce message que nous transmet l'auteur, l'importance de la parole, même, et surtout, dans la difficulté à en faire usage.

 

Aussi grave que lumineux, bourré d'humour et d'espoir, ce roman est tout simplement superbe!

 

 

merci qui?? une p'tite anecdote??

 

                                              catégorie verbe

 

                                               

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- lasardine -
 


Commentaires

 

MyaRosa  le 13-09-2015 à 12:08:07  #   (site)

Il me tente encore plus, maintenant. Sourire

Noukette  le 23-10-2014 à 14:10:02  #   (site)

Il m'attend, il m'attend !!!!

Karine:)  le 19-10-2014 à 19:35:11  #   (site)

Il m'attend dans ma pile. Je suis de plus en plus ravie de lire des billets positifs! J'aime beaucoup cette collection.

Tiphanie  le 18-10-2014 à 19:17:28  #   (site)

Je l'avais déjà noté Sourire J'ai très envie de le lire!!

Heaven Streets  le 18-10-2014 à 10:00:40  #   (site)

Ce livre me fait vraiment envie *.*
Merci pour ta chronique !

MamzelleMelo  le 18-10-2014 à 08:13:38  #   (site)

Je suis vraiment super contente que tu l'aies aimé ♥
Moi aussi gros coup de coeur pour Mr Freeman... Comment en être autrement Clin doeil

 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article