posté le 16-09-2015 à 00:06:14

L'enfant nu - Didier Convard-Jean-Blaise Djian-Sébastien Corbet -

 

 

                 - Didier Convard-Jean-Blaise Djian-Sébastien Corbet -

 

 

 

 

- pourquoi??

 

Mis de côté pour moi par ma biblio préférée.


 

- le pitch de moi personnellement:

(présentation de l'éditeur)

 

Le bonheur était à son comble pour Jean et Maryse Chenal. Trois ans d'amour et de rêves un peu fous. Elle, charmante jeune femme aux yeux pétillants; lui, devenu Monsieur le comptable de la menuiserie Lourcier. Un appartement avec vue sur la mer, à Soulac, près de Bordeaux, un enfant à naître, tout était parfait...

 

Mais le rêve a disparu en route... Aujourd'hui, Maryse ne survit que pour l'enfant qu'elle a perdu. Il faut qu'elle mange, qu'elle remplisse son ventre pour qu'il soit rond, comme si leur enfant était toujours là... Jean la regarde manger, dormir et s'accrocher à ce monde qui n'existe plus. Heureusement, il y a Armande. Sans elle, il aurait lâché prise depuis longtemps.

 

Mais un soir, par la fenêtre... Il fait froid et il devine l'impossible. Il voit l'Enfant nu...

 


- bien? pas bien? l'avis de moi en personne:

 

Vierge de tout avis sur cet album, je ne savais pas du tout où j'allais en l'ouvrant. La bibliothécaire ne m'a guère aidée parce qu'elle me l'avait mis de côté, non pas qu'elle pensait que ça allait me plaire, mais que la BD venait juste d'être équipée, pas encore mise dans le circuit et qu'elle a pensé à moi.

J'avais bien quelques indices me garantissant que ça ne serait pas de toute gaieté, mais c'est tout.

J'aime aussi de temps en temps découvrir totalement un ouvrage, sans rien en savoir!

 

Venons en donc au fait!

Grosse surprise et grosse intensité!

Cette lecture se commence et ne se pose qu'une fois terminée.

Cette histoire, c'est celle d'un naufrage. Celui d'un couple, celui de parents.

L'émotion est palpable, puissante, prenante, elle emporte le lecteur dans le chaos des sentiments des personnages, de leur vie écroulée.

Maryse et Jean s'enfoncent, ensemble, mais chacun de leur côté, dans un gouffre sans fond.

Elle dans la quantité de nourriture qu'elle ingurgite chaque jour, la rendant un peu plus lourde chaque fois. Lui dans sa relation adultère avec Armande.

Et pourtant, ils tiennent, on ne sait vraiment comment, mais il tiennent, tant bien que mal.

Jusqu'à ce que l'apparition de l'Enfant nu vienne faire lâcher une bonne fois pour toutes les derniers brins qui les rattachaient au monde "normal".

 

Le trait en noir et blanc est sombre et expressif. Un petit reproche cependant, lors des quelques flash-backs qui ponctuent l'histoire, la ressemblance entre Maryse et Armande qui peut prêter à confusion. Mais sans ça, c'est parfait! 

 

Sombre, intense et dur, cet album est fort en émotion, et reste beau car il ne tombe à aucun moment dans le pathos auquel peut facilement conduire un sujet aussi grave que celui de la perte d'un enfant.

 

 

 

 

 

 

- merci qui?? une p'tite anecdote?:

                                 

                                                    (17)

 

aujourd'hui chez Noukette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                    

 

 

 - lasardine -

 


Commentaires

 

Noukette  le 16-09-2015 à 16:51:57  #   (site)

Une découverte encore ! Et je suis assez intriguée je dois dire !

Mokamilla  le 16-09-2015 à 13:44:42  #   (site)

Oh comme elle est belle cette case...
Je note.

Soukee  le 16-09-2015 à 10:22:01  #   (site)

Ce que tu en dis me donne bien envie de découvrir cet album/ Malgré le sujet assez lourd. Justement pour voir son traitement.

Au fil des plumes  le 16-09-2015 à 06:49:57  #   (site)

Je reste assez mitigée et ne sais pas trop quoi penser...

Stephie  le 16-09-2015 à 06:21:58  #   (site)

Je suis un peu gênée par ce que tu dis de l'Apparition... pas certaine d'embarquer avec ça

 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article