posté le 17-01-2017 à 06:18:46

Nymphéas noirs - Michel Bussi -

 

 

 

  - Michel Bussi -

 

 

 

 

pourquoi??

 

J'ai découvert l'auteur il y a quelques mois avec Un avion sans elle qui m'avait beaucoup plu. J'ai ensuite enchaîné avec Maman a tort, qui m'a laissée beaucoup plus froide...

Enna m'a ensuite conseillé celui-ci, a t'elle bien fait?

 

 

le pitch de moi personnellement:

 

Enna m'avait prévenue de ne rien lire au sujet de ce roman au risque de me faire spoiler... C'était effectivement un très bon conseil! J'avais bien l'intention de le suivre, et je n'ai de toute façon pas pu lire la quatrième de couverture puisque je l'ai lu sur liseuse (une première pour moi!!) et qu'il n'y avait pas de pitch proposé.

Si vous voulez profiter de l'intrigue jusqu'au bout, faites donc de même!

 


bien? pas bien? l'avis de moi en personne

 

Alors attention, il s'agit de donner envie, sans trop en dire.

Donner envie car malgré quelques réticences pour moi, je pense que ce titre vaut le coup, c'est un polar pas désagréable.

Sans trop en dire car un mot en trop et l'effet est gâché...

 

Giverny, le village de Claude Monet, c'est là que se déroule l'histoire. Ce village est surtout connu pour la maison et les jardins du peintre impressionniste, c'est là qu'il a peint ses fameux Nymphéas.

 

Une vieille femme observe le village, les gens, et raconte ce qui se passe...

Un homme est découvert mort dans le ruisseau. Dans sa poche, une carte d'anniversaire contenant une phrase mystérieuse.

L'inspecteur Laurenç Sérénac, fraîchement débarqué du Sud, et Sylvio Benavides, son adjoint, s'attaquent à l'enquête, le premier fonceur et direct, se fiant à son instinct, le second plus réfléchi et méthodique.

La victime était un homme à femmes, on lui connaissait plusieurs maîtresses, il aimait l'argent et l'art, et s'intéressait notamment aux fameux Nymphéas de Monet.

 

L'enquête va partir dans plusieurs sens, connaître des hésitations et des rebondissements et se compliquer quand Sérénac va mêler travail et vie privée. En effet, la charmante institutrice du village, Stéphanie Dupain, ne le laisse pas indifférent et l'intérêt semble réciproque...

 

Si j'ai par deux fois cru comprendre le pourquoi du comment, j'ai été très surprise par la pirouette finale et j'ai avalé la fin du roman en très peu de temps, emballée par l'explication de tout le reste.

Pourtant, j'ai de nombreuses fois été agacée au cours de ma lecture, par des tournures répétitives, des clichés, des ficelles assez grosses... trop agacée pour dire que ce roman m'a vraiment plu, même si j'ai passé un bon moment, dans les rues de Giverny, son histoire, l'histoire, ponctuée d'images et de références.

Pas inoubliable, mais divertissant, avec quelques passages bien agréables et une fin bien vue!

 


merci qui?? une p'tite anecdote??

 

(lu sur liseuse Bookeen) 

 

                                           catégorie couleur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- lasardine -
 


Commentaires

 

enna(lit)  le 18-01-2017 à 06:05:06  #   (site)

mon commentaire a été tronqué, je disais aussi que pour l'instant c'est encore celui ci mon préféré mais je n'ai pas encore lu "Un avion sans elle" ;-)

la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 17-01-2017 à 21:21:11  #   (site)

merci Enna! c'est important de ne pas trop en dire là, on est d'accord Sourire
je vais aller chercher ton billet d'ailleurs!

Enna(lit)  le 17-01-2017 à 19:37:06  #   (site)

Tu t'en sors très pour en parler sans en dire trop

 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article