posté le 10-02-2017 à 11:08:49

Le rire du grand blessé - Cécile Coulon -


- Cécile Coulon -

 

 

 

 

 

 

pourquoi??

 

Parce que Noukette m'avait dit "si ça te titille, tu sais ce qui te reste à faire" 



le pitch de moi personnellement:

(présentation de l'éditeur)

 

Désormais, seuls circulent librement les livres officiels.

Le "Grand" a mis au point les "Manifestations À Haut Risque", des lectures publiques qui ont lieu dans des stades de plus en plus grands pour permettre de réunir toujours plus de consommateurs.

S’y déchaînent les passions furieuses des spectateurs.

Les Agents de sécurité – impérativement analphabètes – sont engagés et formés pour veiller au strict déroulement du spectacle, éviter les débordements excessifs.

1075, compétiteur formidablement robuste et endurant, issu de nulle part et incapable de déchiffrer la moindre lettre, est l’Agent parfait. Il atteint vite le sommet…

 


bien? pas bien? l'avis de moi en personne

 

Il y avait bien longtemps que je n'avais pas lu une dystopie. J'ai commencé ce petit roman avec en mémoire le fameux 1984...

Je ne m'attendais pas à être si étonnée et à apprécier autant, mais j'ai bel et bien été surprise, agréablement surprise, par cette histoire! Cécile Coulon réussit à rester conforme au genre, tout en y apportant de la nouveauté!

L'originalité commence dans l'idée de parler de lecture, à des lecteurs. Difficile de résister...

 

Je n'ai pas envie de rentrer dans une analyse ou un décorticage en règle de cet ouvrage, mais juste de dire que je l'ai lu quasiment d'un trait, complètement hypnotisée par l'écriture de Cécile Coulon, ici froide et concise.

 

L'imagination galope à la lecture de ce roman d'anticipation, non situé et non daté.

L'asservissement des foules par le divertissement, ou plutôt son absence... Ici, la littérature n'existe plus! Elle n'existe en tout cas plus autrement qu'à travers les émotions. Ainsi paraissent les livres, sous contrôle strict de la Maison des Mots, destinés à brider l'imagination de la population. Peur, haine, tristesse sont donc distillées au cours de Manifestations A Haut Risques, autorisant les populations à ressentir, de manière contrôlée, certaines émotions. L'imagination est bridée, les émotions contrôlées, l'ordre social respecté.

Dans cette société, apprendre à lire est un geste de révolte...

 

Waw! Ce court roman a tout d'un grand!

Cécile Coulon parvient à apporter une note que l'on ne rencontre pas habituellement dans les romans "classiques" du genre, et c'est vraiment, vraiment bien!

 

 

merci qui?? une p'tite anecdote??

 

Merci Nouk-Nouk pour le conseil avisé! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- lasardine -
 


Commentaires

 

enna(lit)  le 12-02-2017 à 09:33:28  #   (site)

je ne suis pas une grande fan de dystopie mais je viens de lire le coeur du pélican de l'auteur et son écriture m'a scotchée alors je sais que je lirai d'autres romans d'elle!

la-ronde-des-post-it  le 11-02-2017 à 08:37:15  #   (site)

j'ai bien l'intention de m'y pencher Noukette!

Noukette  le 10-02-2017 à 22:46:28  #   (site)

Mais de rien ! Cécile Coulon a un talent fou, précipite toi vite sur ses autres romans !

 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article