posté le 05-03-2018 à 07:28:03

Les loyautés - Delphine De Vigan -

 

                                      - Delphine De Vigan -

 

 

 

 

- pourquoi?:

 

De Delphine De Vigan, j'ai aimé No et moi, titre avec lequel je la découvrais, et beaucoup aimé Rien ne s'oppose à la nuit. Je n'ai par contre pas réussi à accrocher à D'après une histoire vraie, que j'ai assez rapidement abandonné.

 

- le pitch de moi personnellement:

 

Quatre personnages aux destins croisés. Une enseignante, une mère, et deux garçons. Des enfants. Deux présents, et deux passés.

Hélène, professeur dans un collège, repère le mal-être de l'un de ses élèves, Théo. Rien n'apparaît, mais elle, elle le sait, elle le sent.

Théo n'a qu'un ami, Mathis, dont la maman vient de découvrir la face cachée de son mari. Son monde s'écroule.

Les deux garçons ont pris l'habitude de boire, en cachette, de plus en plus, jusqu'à l'ivresse.

 

- bien? pas bien? l'avis de moi en personne:

 

Hélène repère un de ses élèves chez lequel elle sent immédiatement que quelque chose ne va pas. Elle en est persuadée, elle le ressent au fond d'elle même. Elle veut aider Théo, elle veut le protéger, comme elle ne l'a pas été elle. Elle projette son histoire personnelle sur lui, cherche comment agir, tergiverse...

Premier point frustrant à mes yeux, j'aurais aimé que cette facette soit plus approfondie.

 

Cécile, la maman de Mathis connaît une grosse désillusion en découvrant une face cachée et très sombre de son mari qu'elle croyait pourtant bien connaître. Grosse remise en question, retour en arrière, tentative de compréhension, questions... Là encore je suis restée sur ma faim, j'ai trouvé que les sentiments de Cécile étaient un peu survolés, pas assez développés, trop "faciles" par rapport à la situation.

 

Quant aux gamins, là oui, j'ai ressenti beaucoup de choses face à leur situation. Surtout celle de Théo.

 

Ce roman choral pose la question de la limite des choses à révéler, ou pas, par loyauté...

Pêle mêle, les thèmes de l'enfance maltraitée, de l'alcoolisme, du racisme, du divorce y sont abordés, avec des propos forts et incisifs, d'une écriture nette et nerveuse, à laquelle on s'accroche.

J'ai lu ce court roman d'un trait et je ne me suis pas ennuyée un instant, mais j'en suis ressortie mitigée, frustrée même... Pas tant par la fin ouverte, mais par ce que j'ai perçu comme un survol, avec comme un sentiment d'inachevé. Dommage, mais c'est quand même sans regret car les sensations sont fortes, c'est rien de le dire!

 

- merci qui?? une p'tite anecdote?:


catégorie Mot positif


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                               

 

 - lasardine -
 


Commentaires

 

Mo  le 07-03-2018 à 04:26:49  #   (site)

J'ai bien aimé également. Différent de ses autres textes (mais je n'ai pas tout lu, je voudrais notamment découvrir "No et moi" ). La fin ouverte donne du relief à tout ce qu'elle a dit avant. Finalement, ses personnages se cherchent pendant tout le récit et voilà qu'on poursuit leurs cheminements une fois le livre refermé.

la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 05-03-2018 à 20:48:50  #   (site)

à mon sens non... un autre titre me paraît plus indiqué!
mais je sais que celui ci a plu à beaucoup alors Sourire

Elmdora  le 05-03-2018 à 20:16:07  #   (site)

Donc pas vraiment le livre idéal pour découvrir l'auteure...

 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article