posté le 27-05-2013 à 07:28:35

L'aigle sans orteil - Lax -

  

 

                                                  - Lax -

 

 

 

 

 

 

 

- pourquoi??

 

Parce que l'histoire se déroule dans mon fief actuel, tout simplement...

 

 

- le pitch de moi personnellement:

 

Juillet 1907, Amédée Fario est un jeune militaire au 14ème d'artillerie au régiment d'infanterie de Tarbes.

L'observatoire du Pic du Midi est alors en construction et les militaires sont réquisitionnés pour monter le matériel nécessaire, à pieds, à la force des bras.

Amédée fait partie de ces hommes.

Là haut, il va faire la connaissance de Camille Peyroulet, responsable de la structure du Pic, et passionné de cyclisme. Il va un jour demander à Amédée de lui rapporter, à la prochaine montée, un journal sportif pour se tenir au courant du Tour de France.

Dès lors, Amédée va lui aussi se prendre de passion pour cette course sportive, et dès son service militaire terminé, il va devenir porteur de ravitaillement pour le Pic dans le but d'amasser assez d'argent pour s'acheter un vélo pour un jour lui aussi prendre le départ de cette course fascinante.

Par tous les temps, Amédée monte au Pic, pour gagner 8 francs par acheminement.

Il va un jour se retrouver pris dans une tempête de neige en descendant. Il s'en sort, mais perd ses orteils, que le médecin doit amputer.

Secrètement, Camille va lui fabriquer des prothèses car il croit au rêve du jeune Amédée qui ne lâchera pas son espoir de monter un jour sur un vélo et participer au Tour...

 

 

- bien? pas bien? l'avis de moi en personne:

 

Je partais curieuse et amusée, comme chaque fois que j'ai l'occasion de lire une BD qui se déroule sur un lieu que je connais, je ne m'attendais pas du tout à en ressortir aussi bouleversée par cette histoire au sujet pourtant pas parmi mes favoris...

Le Tour de France, c'est avant tout pour moi une madeleine de Proust... Je suis enfant, allongée sur la banquette du mobil-home de mes grands parents, à côté de mon Papi... Il fait chaud, je somnole à moitié, mon Papi est là, il regarde, et moi j'écoute...

De la réelle histoire du Tour de France, je ne connaissais jusqu'alors pas grand chose, et j'avoue que je ne m'y intéressais pas vraiment, et de moins en moins, maintenant que je suis grande, que je ne vais plus au mobil-home au mois de Juillet, et que tout cela est devenu une vaste mascarade où le vainqueur sera celui qui en a le plus dans les veines et pas dans les jambes...

 

Mais revenons à notre histoire!

Et quelle histoire!! Christian Lax nous livre là quelque chose de grandiose, et de très complet!

Historiquement intéressant, avec le parallèle entre les débuts du Tour de France et la construction de l'Observatoire du Pic du Midi.

Avec une très grande force, il établit une belle vérité concernant les hommes qui ont oeuvré pour l'un, comme pour l'autre: ce sont de véritables héros! Des grands hommes qui ont participé à la naissance de l'Observatoire, cette construction titanesque faite à la force des hommes, et qui ont donné les premiers coups de pédales dans cette course qui deviendra mythique.

Une force physique, pour l'un comme pour l'autre, et un acharnement à toute épreuve, une volonté d'acier qui forcent le respect et l'admiration.

On reste sans voix face à la force de caractère d'Amédée, qui ne lâchera rien, pour aller toucher son rêve, même dans les moments où n'importe qui mettrait pied à terre et abandonnerait sans avoir à baisser la tête.

On sent un immense respect et une réelle admiration de l'auteur pour ces sportifs de l'extrême, et on les partage!

On souffre avec Amédée, on transpire avec lui, on pleure avec lui, et surtout on serre les dents pour lui...

Amédée Fario est un exemple à suivre!

Son destin a été tragique mais il aura été au bout de ses rêves, de ses projets, avec un courage et une pugnacité incroyables!

 

Véritable hommage à l'héroïsme et au courage de ces hommes, L'aigle sans orteils est encore plus que ça... C'est l'histoire d'une très belle amitié entre deux hommes, évoluant dans des univers différents, de générations différentes, d'origines différentes, mais unis par une même passion et habités par le même respect l'un pour l'autre...

 

Un petit mot sur le dessin, que j'ai souvent tendance à oublier: il est ici de très grande qualité, avec des couleurs "vieillies" qui nous plongent vraiment dans l'époque, donnant une impression "du temps d'avant", c'est très très réussi!!

 

Vraiment, j'ai une terrible envie d'au moins éveiller la curiosité, au plus déclencher une terrible envie de découverte pour cette merveilleuse BD qui pour moi est un magnifique chef-d'oeuvre!

Coup de coeur absolu!! 

 

 

- merci qui?? une p'tite anecdote??

 

 


 catégorie partie du corps

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                 

 

 

 

 

 

 

 

 - lasardine -

 


Commentaires

 

Mokamilla  le 27-05-2013 à 18:10:09  #   (site)

Quel enthousiasme !

Noukette  le 27-05-2013 à 14:14:07  #   (site)

De Lax, je n'ai lu que L'écureuil du Vel d'Hiv, de la même série d'ailleurs (thème cyclisme...) Très chouette mais j'étais moins emballée...!

la-ronde-des-post-it (lasardine)  le 27-05-2013 à 11:59:47  #   (site)

@ FaBI: oui! et tu reconnaîtras les lieux, c'est sûr! en tout cas Tarbes est vraiment Tarbes Sourire

la-ronde-des-post-it (fabi)  le 27-05-2013 à 11:04:53  #   (site)

elle me tente bien cette bd!! pi comme on a fait le pic du midi l'été dernier ça donne encore plus envie ^^

 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article